NEWSLETTER n° 3 : novembre 2013 à janvier 2014

 

Chers amis,

 

Nous tenons à vous remercier pour vos vœux et pour tous vos courriers plus encourageants les uns que les autres. Et même si nous avons déjà eu l’occasion de vous souhaiter une belle année 2014, nous vous réitérons ces vœux ici avec grand plaisir.

 

 

Vous avez été très nombreux à assister à nos spectacles en 2013 et nous vous en remercions de tout coeur. Nous espérons que nos spectacles vous plairont encore davantage en 2014.

 

Un petit retour en arrière pour vous rappeler notre fin d’année 2013 :

 

En novembre :

En novembre, nous avons eu le plaisir de participer au festival du film EOP à Namur. Ce festival a rassemblé un très grand public, succès grandement mérité. Le handicap y était traité sous toutes ses formes avec beaucoup de sensibilité et avec  des pointes d’humour ; la chaleur humaine qui se dégageait spontanément de tous les contacts fut particulièrement agréable.

 

 

Bravo aux audiodescripteurs d’Audioscenic dont le travail a été apprécié par tous les spectateurs DV.

 

Bravo et merci aussi à Luc Boland, grand maître d’œuvre du festival EOP !

 

Nous vous invitons chaleureusement à y participer nombreux lors de la prochaine édition … mais il faudra patienter jusqu’en novembre 2015, le festival se produisant tous les deux ans. 

 

En novembre aussi,  nous avons eu le plaisir de vous proposer, au théâtre Le Public, un double spectacle dont le thème était celui de l’argent : il  s’agissait des « 37 sous de Monsieur Montaudoin » suivis de « Impayable ».

 

Vos commentaires à ce sujet étaient particulièrement élogieux :

 

Les "37 sous..." est une pièce pleine de rebondissements et la vraie nature de tous les personnages apparait par moments, ce qui rend les choses tellement réelles.

Tout cela magnifiquement interprété par une troupe bien rodée.

La deuxième partie de la soirée, m'a paru beaucoup plus sérieuse, même interprétée avec humour, en amenant chacun des spectateurs à se poser des questions sur la valeur des choses, l'importance que nous accordons à l’argent et aussi aux inégalités de répartition des richesses dans le monde … bien supérieures aux « 37 sous » !

J’ai bien apprécié tant le vaudeville que le seul-en-scène de l’acteur. Le premier pour l’entrain, la drôlerie et la qualité remarquables des comédiens, bien que la pièce ne soit pas la meilleure de Labiche.

Le second, « Impayable », a particulièrement retenu mon attention tant par son approche humoristique que par la profondeur des réflexions sur les problèmes de l’argent et les travers de la société qui en résultent.

En un mot ou en deux, une soirée agréable, intéressante et propice à la réflexion (surtout pour la deuxième partie).

Pour l’audio description, les commentaires précédant chacune des parties étaient excellentes ; le travail de description des diverses situations et aspects notamment dans la première partie très animée et mouvementée m’a permis de suivre toutes les péripéties sans la moindre faille. Encore un grand bravo et merci.

La pièce était bien jouée, et on comprenait très bien les acteurs mais les portes claquaient un tantinet trop fort !

Je me suis bien amusée lors de la première partie. Les acteurs étaient formidables, l'audiodescription parfaite. Je ne devais pas augmenter ou diminuer le bouton du volume du récepteur et la qualité de l'audiodescription était très bonne - comme d'habitude.

La deuxième partie était géniale. J'ai apprécié la prestation de l'acteur : humour grinçant, moments de réflexion, tout y était.

Nous serons des vôtres quand nous le pourrons en 2014.

Lofo audioscenic

En décembre

En décembre notre rendez-vous était au Centre Culturel d’Uccle pour y fêter la fin de l’année avec « Black Comedy ».

 

Voici un commentaire « à chaud » sur le spectacle :

 

Ce spectacle commence sur des chapeaux de roues avec tous les ingrédients d’une comédie divertissante.

 

Ma première réaction face à ce genre théâtral est que sans l’apport de l’audiodescription, la plupart des D.V. auraient de grandes difficultés de compréhension et ne pourraient pas comprendre le sens et l’ensemble des événements se produisant sur le plateau.

Malgré le fait que l’intrigue est truffée de déplacements et de chassé-croisé sur scène, le commentaire de nos audiodescriptrices, venant ponctuer les répliques des acteurs, nous a permis de réagir au quart de tour.

Bravo pour ce travail rédactionnel et l’interposition entre les répliques d’acteurs.

Nous avons tous pu rire au même moment que les non D.V. et cela me semble fondamental.

Ceux qui ne se sont pas encore inscrits pour la séance du 28 (décembre) peuvent y aller les yeux fermés et sans aucune retenue.

 

En janvier

Et en janvier 2014, nous avons commencé l’année dans l’humour et la bonne humeur grâce à « La Revue » du théâtre des Galeries.

 

 

Là encore vos commentaires ne tarissaient pas d’éloges pour le spectacle, les audiodescriptrices … et pour le metteur en scène-auteur-comédien Bernard Lefrancq.

En voici quelques extraits :

 

Hier, excellente soirée; j'ai beaucoup ri, Bernard est formidable , il a répondu à toutes nos questions avec tout son coeur.

Bravo aussi à l'audiodescription

 

Cette soirée  fut fort agréable tant dans les sujets abordés et l'humour avec lesquels ils sont traités que par l'insertion de certains sketches  et chansons de l'imitateur Olivier Laurent.

A nouveau le travail des audiodescriptrices a été fabuleux.

En effet, ce n'était pas évident d'insérer des commentaires dans un spectacle aussi dense et largement agrémenté de moments musicaux.

Quant à la rencontre avec l'acteur et metteur en scène Bernard Lefrancq, cela a été d'une grande richesse.

Ce monsieur est d'une grande disponibilité et simplicité ce qui le rend d'autant plus attachant.



J’ai passé une excellente soirée ; c'était aussi l'avis d'autres personnes autour de moi.

Bernard Lefrancq est venu spontanément nous rejoindre après le spectacle et j'ai découvert un homme très simple qui, malgré un grand talent s'intégra de suite parmi nous et participa à une discussion instructive.

Le revue était très attrayante, une succession de personnages politiques et autres qui furent très souvent malmenés, de façon humoristique bien sûr ; entre ces différentes parties, des chants, des danses et également de belles imitations, par Olivier Laurent, de quelques chanteurs bien connus ; Génial!

Il ne faut pas oublier le travail d'Anne-Marie et de Carine qui nous ont communiqué tout au long du spectacle les détails visuels permettant comme toujours de suivre les actions et décors ; la tâche n'était pas simple car cela évoluait très vite et il n'y avait pratiquement aucun temps mort, elles devaient intervenir durant la musique et parfois sur les paroles et surtout rester très attentives malgré les rires inévitables.
Merci à tous : acteurs, imitateurs et audiodescriptrices pour ce beau moment.

 

 

Quant à nous, nous n’oublierons pas de remercier Bob et Ousmane pour leur travail de l’ombre sans lequel nous ne pourrions vous faire nos audiodescriptions.

 

 

Et nous vous remercions aussi vous tous qui participez à notre travail d’audiodescription en nous faisant part de vos impressions d’après-spectacle. Les échanges que nous avons avec vous sur place ou par la suite dans notre courrier nous permettent de mieux cerner vos attentes.

Écrire commentaire

Commentaires : 0