Newsletter Audioscenic n°13 - Rentrée 2015

CET ÉTÉ AVEC AUDIOSCENIC

Chers amis,

 

Une fois n’est pas coutume, je commencerai ce courrier par un « Merci » qu’Audioscenic adresse aux organisateurs du Festival Bruxellons qui, cette année encore, ont tenu à manifester leur soutien à notre association en nous offrant des places pour les spectateurs déficients visuels et un accompagnant.

 

Vous étiez nombreux à participer à ce festival qui vous a offert une grande variété de spectacles :

  • « Josephina », le superbe spectacle de danse et de mimes.
  • « La Mélodie du Bonheur », comédie musicale magistralement mise en scène par Daniel Hanssens et Jack Cooper.
  • « L’Invité », comédie reprise par la Comédie Claude Volter.
  • « Si c’était à refaire » comédie du célèbre humoriste Laurent Ruquier.

Certains parmi vous m’ont adressé un petit commentaire qui vous sera communiqué  plus loin.

 

Les derniers applaudissements résonnent encore à nos oreilles et nous voici déjà embarqués pour la  saison 2015-2016 qui vous emmènera au cinéma avec le festival EOP (Extra Ordinary People)  et dans les salles de théâtre de Bruxelles à Liège en passant par Charleroi, Tubize, Nivelles, dans le sillage de Marivaux, Shakespeare,  Musset, Mirbeau et autres auteurs plus contemporains.

 

Voici déjà les premières dates à noter dans vos agendas :

Après un arrêt à Flagey en juin dernier, le spectacle musical et familial «Okilélé», proposé chaque année par le festival de Wallonie, entame sa tournée automnale en province :

 

  • Dimanche 11 octobre à 16h au centre Culturel de Tubize.
  • Dimanche 18 octobre à 16h30 au Palais des Beaux-Arts à Charleroi.
  • Vendredi 23 octobre à 19h à l’Opéra Royal de Wallonie à Liège.


  • La  nouvelle saison s’ouvrira sur  un grand classique « La Seconde Surprise de l’Amour » de Marivaux au théâtre Le Public à Bruxelles le 24 septembre.
  • Blockbuster », une fiction de Nicolas Ancion et du collectif Mensuel  vous emmènera au théâtre de Liège le vendredi 9 octobre à 20h.
  • C’est Alexandre Dumas qui est programmé ensuite avec « Monte Cristo » au théâtre de l’Eden à Charleroi.
  • « Le Repas des Fauves », un suspense haletant de Vahé Katcha, est fixé au jeudi 5 novembre au théâtre des Galeries à Bruxelles.
  • Nous participerons ensuite à la tournée des « Conversations avec ma Mère », le grand succès de la saison passée ; nous serons avec Jacqueline Bir et Alain Leempoel à Nivelles le 2 décembre et à Liège le 9 décembre.
  • Nous terminerons ce premier trimestre par « Deux Hommes tout nus », un spectacle de détente de Sébastien Thiéry au théâtre Le Public à Bruxelles le 18 décembre.
  • Ces différents spectacles vous seront bien sûr rappelés chacun par un courrier spécifique.
  • Et enfin, parallèlement à ces activités théâtrales, Audioscenic aura l’occasion de vous convier en fin d’année 2015 au Festival de films EOP pour lequel notre équipe a préparé les audiodescriptions de 36  films et court-métrages.


Nous espérons que cette programmation variée permettra à chacun d’entre vous de profiter de ces bons moments en compagnie de l’équipe d’Audioscenic.


Et, pour terminer cette Newsletter, revenons encore quelques instants sur le bel été que nous avons partagé au Château du Karreveld. Voici quelques avis glanés au fil des spectacles :


 « Joséphina »


Qui d'autre qu'Audioscenic aurait imaginé faire goûter l'art du mime par nous, déficients visuels !  Mais c'est grâce au talent et à la précision de Carine que rien ne nous a échappé : la souplesse incroyable du couple d'acteurs figurant tour à tour un arbre ployant au vent, une barque, une guitare, une porte, un tableau encadré sans compter les véritables gags : l'amant impérieux qui, enlevant la blouse de la partenaire, découvre une kyrielle de vêtements ou, s'asseyant sur son ventre, rebondit puissamment...

C'est donc un pari réussi mais j'ai l'interrogation subliminale :

n'est-il pas préférable de faire de la description le soutien d'une trame, d'un texte ?



Hier soir, j’ai beaucoup aimé la pièce « Josephina ». C’est une pièce tout en finesse et en même temps, très violente. Les deux acteurs étaient formidables. J’ai adoré leurs mouvements de danse qui exprimaient tout le contenu de la pièce.

La musique accompagnait merveilleusement les artistes et faisait partie intégrante du spectacle.

L’histoire de la pièce fait qu’on voudrait en savoir plus, car il reste des mystères.

Bravo à Carine ! Sans elle, impossible pour moi de suivre cette pièce.



Nous étions à nouveau réunis pour la première fois cet été au Karreveld ; au programme un spectacle de mimes, cela peut paraître étonnant !

Carine s'est chargée de rendre possible notre compréhension en "traduisant" de manière fidèle l'action qui se déroulait devant nous, de façon à nous permettre de suivre cette pièce sûrement aussi bien que les autres personnes présentes.

Josephina et son compagnon ont accompli une performance artistique et très physique qui a ravi le public pendant que Carine  nous donnait la signification de tous leurs mouvements et gestes.

Notre écoute se faisait principalement par les casques car sur scène il y avait peu de paroles.

Bien que ce ne soit normalement pas un spectacle à la portée des non ou malvoyants, c'était une expérience intéressantes et nous remercions l'équipe d"Audioscenic", et particulièrement Carine, qui a fait des merveilles ce soir du 22 juillet ; pari réussi !

 

 

« La Mélodie du Bonheur »


La mélodie du Bonheur, annoncée depuis longtemps, est réellement un spectacle qu'il faut voir ; tous ces personnages dégagent une ambiance  d'insouciance et de légèreté, accentuée par le jeu remarquable des enfants, alors que de sérieuses menaces se précisent.

Heureusement que cette histoire se termine bien.

Personnellement, j'ai eu beaucoup de plaisir car tous les acteurs se sont unis pour offrir le meilleur à leur public, j'imagine que cela a dû nécessiter pas mal de travail et d'organisation.

Emma et Sarah ont très bien décrit ce spectacle musical qui a tout de même duré près de 2h30, de sorte que toute cette action était bien compréhensible ; notre groupe a cependant regretté, dans l'introduction, qu'elles n'aient donné aucune info sur le contexte dans lequel se déroulait le scénario. Il est vrai que beaucoup de choses avaient déjà été dites auparavant, malgré ce détail, nous les remercions chaleureusement pour leur aide.



Une pièce aussi longue que captivante! Au travers des chants et des dialogues effrénés des acteurs, à une époque que l'on n'imagine plus aujourd'hui, avec un dénouement inattendu entre la domestique Maria et le maître des lieux ainsi que ses enfants, nous avons passé une soirée mémorable, sous un ciel serein tout de même agrémenté d'une pluie aussi brusque et forte que passagère.

Moi qui avais quelques craintes en voyant la longueur du spectacle, j'ai passé au final une agréable soirée au rythme de cette fameuse mélodie qui m'a replongé 30 ans en arrière lors des cours de musique qui m'ont accompagné dans mon enfance.

Merci à Audioscenic pour cet agréable moment, et comme d'habitude, bravo à nos audiodescriptrices et notre technicien toujours aux petits oignons pour nous!

À bientôt pour de prochaines aventures!



Cette soirée du 14 août était empreinte du charme particulier qu'ont les spectacles de plein air : d'abord accueillis si sympathiquement par les deux audiodescriptices, Emma et Martine, et ensuite favorisés par une météo très agréable qui démentit les sombres prévisions.

Dès les premières mesures de l'orchestre jouant en direct, le rythme très enlevé est donné, à quoi succède le choeur étonnamment harmonieux des "religieuses".

Puis c'est l'enchaînement parfaitement rôdé des danses d'enfants pleins d'enthousiasme et de fraîcheur, le talent de l'actrice Laure Godisabois - déjà découverte dans le génial "Gaby Mombreuse".

Ce long spectacle nous a scotchés d'un bout à l'autre, passant de la tendresse à l'humour pour terminer par le choc dramatique d'un immense drapeau nazi couvrant toute la façade pour bien marquer l'emprise totale du régime maudit sur la patrie que les von Trapp chérissaient et devaient maintenant fuir...

Bref, un souvenir mémorable dans les annales d'Audioscenic !

 

 

« L’Invité », une reprise de la saison dernière

 

Quel bonheur cette pièce ! Du rire du début jusqu’à la fin. Les dialogues étaient bien trouvés, les acteurs jouaient très bien et les audio descriptrices étaient formidables. Heureusement qu’elles  nous avaient prévenus qu’il fallait adapter le volume à cause de la musique !

 

Quelques habitués du Festival « Bruxellons » ont souhaité assister à ce spectacle avec un bandeau sur les yeux. Ils nous ont confié après le spectacle leur étonnement d’avoir pu en suivre tout le déroulement sans la moindre difficulté.

Quant au décor, après avoir entendu sa description, ils ont enlevé leur bandeau et constaté avec plaisir que la réalité correspondait exactement à l’image qu’ils s’en étaient faite.

 


Voilà des avis que je me fais un plaisir de vous transmettre.

 

Merci aux rédacteurs de ces « retours de spectacles » et merci à vous tous pour votre fidélité à Audioscenic. Nous espérons vous voir nombreux lors de nos prochains spectacles.


Écrire commentaire

Commentaires : 0