Newsletter Audioscenic n°32 - Eté 2019

Chers amis,

 

Pour fêter l’été, Audioscenic vous propose trois spectacles de détente au Festival Bruxellons :

 

- la fameuse comédie musicale « MY FAIR LADY » les jeudi 25 juillet et vendredi 23 août, avec une quarantaine d’artistes.

 

- la comédie « L’EMMERDEUR » de la Comédie de Bruxelles le jeudi 8 août.

 

 

Sur la photo ci-dessous, on peut voir Daniel Hanssens, « l’Emmerdeur », tout sourire, serrant la main à Pierre Pigeolet, le tueur à gages qui,lui, ne sourit pas mais a plutôt un regard inquiet

- la comédie à sketches de Muriel Robin et Pierre Palmade « ILS SE SONT AIMES » le mercredi 28 août, avec Maria del Rio et Pierre Pigeolet.

Vous recevrez l’annonce détaillée de ce dernier spectacle tout prochainement.

C’est donc du rire garanti que nous vous proposons pour agrémenter cette période de vacances.

 

Et, pour commencer la saison 2019-2020, nous vous proposerons d’assister à un « CYRANO » au théâtre du Parc le jeudi 26 septembre.

Vous recevrez également, dans le courant de la semaine prochaine, le calendrier de toutes les audiodescriptions prévues par Audioscenic au cours de la saison 2019-2020.

 

Et voici, quelques rappels des spectacles de ces derniers mois. Merci à tous ceux qui nous ont fait part de leurs commentaires au sujet de ces audiodescriptions

 

1.      « L.U.C.A. » le 30 mars 2019 au Théâtre National

Merci pour l'excellent spectacle d'hier... drôle, sensible, intelligent ... et une audiodescription parfaite. Nous avons passé une excellente soirée!

…………………………………………………………………………………………………………………………..

C’était vraiment très très bien, très bien interprété avec beaucoup de dynamisme ; et ça fait réfléchir. Je vous remercie pour ce que vous faites.

……………………………………………………………………………………………………………………….....

Audioscenic est en quelque sorte une odyssée au cours de laquelle nous découvrons bien souvent des  petites ou grandes perles.  Le pilotage était excellemment assuré en la circonstance par Bénédicte et Anne qui nous campent d'abord les physiques contrastés des deux acteurs puis nous verbalisent les termes-clés fréquemment affichés.    L'odyssée est aussi celle où nous embarquent Guerrisi et Carnoli qui décortiquent avec science et humour le mythe de la pureté de nos origines : ainsi, obtenant chacun leur Adn, ils s'aperçoivent qu'aux temps anciens il se diluait sur de vastes contrées.

 

    En outre, quittant en un clin d'oeil leur bleu de travail ils se retrouvent mués en néanderthaliens capables seulement de modulations chantées en lieu et place de la parole : l'audiodescription nous fait éclater de rire en "traduisant" leur obsession de nourriture.

 

    Personnellement j'apprécie au plus haut point ce mélange de réflexion et d'humour débridé : un vrai rafraîchissement pour l'esprit.

…………………………………………………………………………………………………………………………..

 

Nous avons été accueillis, à notre entrée en salle, par deux jeunes et sympathiques comédiens occupés aux derniers préparatifs de ce spectacle qu'ils connaissent bien pour en être les auteurs.

Ces petit-fils de mineurs Italiens venus travailler chez nous mettent de suite le public à l'aise par leur convivialité et la manière dont ils abordent le problème de l'immigration avec une petite dose d'humour. Un arbre généalogique tracé au sol nous emmène loin en arrière et nous assistons alors au retour dans leur pays d'origine. C'est finalement à la science moderne que les auteurs auront recours. Nous assistons même à une grandiose fête typiquement italienne en l'honneur de nos héros où ils dévoilent le résultat des analyses ADN par une démonstration convaincante selon laquelle nous serions tous issus d'une même cellule !  Comme souvent dans les mises en scènes actuelles la projection prend une place non négligeable et rend le spectacle plus "visuel", les paroles des acteurs ne suffisant plus à elles seules à la compréhension du scénario. L'audiodescription permet alors de combler ce manque et nous offre le moyen de profiter pleinement de l'évènement. Anne et Bénédicte étaient chargées de cette mission, pas toujours simple, à la satisfaction générale de notre groupe.

 

1.     « ZAZIE » le 28 mars 2019 à l’Eden de Charleroi

 

 Un soir de spectacle à Charleroi, commenté par un accompagnateur du groupe de lecture :

 

Jeudi soir, 28 mars. Comme chaque mois, un groupe de personnes aveugles et malvoyantes ainsi que quelques-uns de leurs amis, se retrouvent à l'Eden de Charleroi suite à l'invitation lancée par Michel Rosart. Ce soir « Zazie » est à l'affiche .

Cette pièce qui est une création de la compagnie « Debout sur la chaise », se présente comme une adaptation du roman surréaliste intitulé Zazie dans le métro, de Raymond Queneau.

Le groupe avec les fidèles compagnons canins, prend place aux deux premières rangées. Des appareils qui permettront de suivre le spectacle en audio-description sont ensuite distribués à tous ceux qui en font la demande. Carine, une animatrice d’Audioscenic,  présente ainsi  l'oeuvre qui sera jouée et expliquera d'une voix claire et agréable le déroulement du spectacle en permettant ainsi de visualiser et d'imaginer sans difficulté le jeu des sept comédiens.

Un public varié composé d'adultes et d'élèves des classes terminales prend place ensuite dans la bonne humeur.

Une fois tous les spectateurs installés, le spectacle commence. Cette adaptation facétieuse et virevoltante de Zazie dans le métro, dépoussière l'oeuvre de Queneau en mêlant danses et questionnement au sujet de la langue, de la sexualité et de la liberté et captive le public ravi, pendant une heure qui passe bien vite.

À  nouveau, la satisfaction avec le plaisir de se retrouver était au rendez-vous !

 

2.     Le 13 avril 2019, nous nous sommes retrouvés au Musée de la Bière

Bon nombre d’entre nous ont bravé le froid et la grisaille de ce samedi après-midi pour répondre à l’invitation d’Audioscenic et venir visiter le Musée de la Bière à Schaerbeek. Nous étions une bonne vingtaine et on a bien eu raison, sans aucun regret !

 

Ce petit musée qui vient de fêter ses 25 ans est tenu à bras le corps uniquement par des bénévoles. Il est installé dans les anciens locaux d’une école professionnelle et industrielle. Les salles sont donc vastes, larges, longues et hautes de plafond.  De tous côtés des anciennes affiches publicitaires et plaques métalliques d’Aerts, Horse Ale, Brasserie Léopold, plaques métalliques de toutes les tailles et de toutes les couleurs, accrochées sur tous les murs. Puis, des luminaires ventant Stella, Maes ; des centaines et des centaines de bouteilles sur six étagères, Moortgat, Chouffe, Westvleteren, Rochefort, Lambic, Kriek, Piedboeuf ; des dizaines de verres dans les armoires, Rodenbach, Leffe, Orval, Chimay, Westmalle.

 

 

Sur la photo ci-dessus, on peut distinguer une partie du groupe écoutant les explications de notre guide dans la grande salle munie d’étagères et d’armoires remplies de bouteilles et de  verres

Nous y avons été accueillis et pris en charge par une dame pour laquelle la culture de la bière n’a quasi plus aucun secret. Nous y apprendrons que la bière a conquis les populations avant le vin. On a découvert des résidus de bière dans des carafes anciennes dans les tombes des pharaons ! Les Romains la produiront alors en quantité pour les Légions. Et nous, tous les Belges, savons qu’elle était la boisson préférée des Gaulois, Germains et Celtes. ...

 

1.     Le 18 mai 2019 « Is there Life on Mars ? »

 

Audioscenic a eu l’occasion de participer à un colloque sur l’inclusion au théâtre. Ce colloque servait d’introduction à un spectacle sur l’autisme, « Il there Life on Mars ? ». Et à propos de ce spectacle, voici l’avis d’un spectateur :

 

Eh oui, comme indiqué dans le programme c'est bien une véritable œuvre qui nous a été présentée au Théâtre des Martyrs. Les témoignages d'autistes et de leurs parents étaient interprétés avec beaucoup de sensibilité par quatre excellents comédiens qui nous ont fait découvrir un univers méconnu.

Certains de ces récits étaient bouleversants et mettaient en évidence l'ignorance du grand public à l'égard de l'autisme, d'où l'agression que subissent parfois ces personnes et leur entourage. 

C'était finalement un spectacle instructif qui tenait à montrer les choses avec authenticité, sans caricature. Et comme toujours, Anne et Bénédicte nous ont transmis l'essentiel des informations visuelles bien utiles

Merci à tous pour cette soirée consacrée à la défense d'une cause.

 

2.     Le 14 juin « Elephant Man » au Théâtre Le Public

 

Après l'autisme aux Martyrs, la différence, toujours, qui rend certains infréquentables, voire repoussants, sauf s'il y a un quelconque profit à en retirer. Pourtant on a pu voir ici que les apparences ne sont qu'une partie visible de l'homme mais une partie seulement alors qu'il peut aussi y avoir autre chose à découvrir.

 

Anne Sylvain s'est inspirée de la vie de Joseph Merrick, un « monstre » né en Angleterre à la fin du 19ème siècle, pour nous présenter un spectacle d'une grande qualité ; une adaptation vraiment écrite pour le théâtre. Et la mise en scène de Michel Kacenelenbogen mettait chaque personnage parfaitement en lumière. Quant aux comédiens, ils en ont fait une merveille. Bref une réussite, une soirée au "Public" qui ne s'oublie pas.

Anne et Rose-Anne ont collaboré, pour nous, à ce spectacle par la description des gestes de tous les personnages sur scène après nous avoir préparé une introduction intéressante concernant l'auteure, les décors et les différents personnages ainsi qu'une biographie retraçant la courte vie du "Héros" principal, ceci avec l'aide d'une technique impeccable. C'est donc tous les intervenants de cette soirée que je tiens à remercier.

 

3.     Le 23 juin l’opéra « Le Conte du Tsar Saltan » au théâtre de  La Monnaie

 

À  la Monnaie 23 juin 2019.

Plus que jamais, tous nos sens sont mis en éveil !  

 

Très belle alliance de deux géants russes, tel que le compositeur Rimsky-Korsakoff et du poète  Pouchkine, dont nous avons avec délectation apprécié l'oeuvre du "TSAR SALTAN".

C'est un spectacle d'une grande complexité, si bien servi et exprimé par les solistes de haut vol, ainsi que des grandes qualités des  choeurs et orchestre. 

 

Avec maîtrise nos audio-descriptrices Anne-Marie et Bénédicte ont été nos supports visuels afin que nous puissions jouir pleinement de cet opéra! Grand merci à toutes les deux, car c'était bien ce qu'il nous fallait.

Après l'entracte, nous avons perdu le contact durant une vingtaine de minutes avec nos audio-descriptrices, c'est alors que nous nous sommes sentis comme abandonnés et combien l'audio-description nous est vraiment nécessaire.  

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

Dans l'ensemble tous les participants étaient satisfaits de ce dimanche à La Monnaie.

C'était une découverte car personnellement j'ignorais l'existence de cet opéra de Rimsky-Korsakov, d'ailleurs peu joué. D'abord il faut saluer l'orchestre de La Monnaie qui accompagne ce "Conte du Tsar Saltane" et dont la musique s'adapte constamment aux différents évènements, parfois avec délicatesse mais pouvant aussi atteindre une grande puissance. Composition Russe oblige !

 

Les chanteuses et chanteurs étaient tous des musiciens confirmés ayant de belles références et ils nous ont comblés par une grande qualité d'interprétation ; le bonheur !

 

Le scénario n'était pourtant pas réjouissant, le tsar ayant rejeté son fils Gvidone, autiste, et son épouse Millitrissa mère de celui-ci. Mais, heureusement, le conte imaginé pour permettre à l'enfant de retrouver son père était plein de poésie ; qui n'aurait pas aimé être transformé en bourdon et piquer ses ennemis ou, mieux encore, voir le cygne devenir une jeune et jolie princesse toute habillée en rose ! Anne-Marie et Bénédicte avaient revêtu le T-shirt d'Audioscenic et nous ont transmis, avec précision, toutes les scènes qui se succédaient en nous laissant écouter ces belles voix si agréables pour l'oreille. Sans leurs concours il ne nous aurait pas été possible de comprendre quoi que ce soit de ce livret, chanté dans sa version originale, ni de l'importante partie visuelle de cet opéra. C'est donc à l'audiodescription que nous devons d'avoir pu jouir pleinement de ce grand spectacle qui clôturait cette saison 2018-19 de l'association.

 

Une saison riche en beaux spectacles et qui a joint l'opéra aux descriptions théâtrales habituelles pour le grand plaisir de certains.

Il nous est toujours agréable de lire ces avis que vous nous envoyez après avoir assisté à nos audiodescriptions.

 

Je ne peux que vous encourager à nous communiquer toutes vos remarques d’après spectacles.

 

Au plaisir de vous retrouver cet été et tout au long de la prochaine saison !

 

Bonnes vacances à toutes et tous !

 

Anne Vrielinck

Déléguée à la gestion journalière